Menu Fermer

Pourquoi veux-je apprendre le bouddhisme ?

L’étude du bouddhisme est très utile, mais beaucoup de gens ne savent pas à quoi ça sert, donc peu de gens l’apprennent.
À Taïwan, de nombreuses personnes éprouvent une grande dévotion pour le bouddhisme et lui rendent donc hommage, mais peu de personnes l’étudient et le pratiquent réellement.


La raison en est qu’ils ne savent pas ce qu’ils doivent faire pour étudier le bouddhisme. On pense généralement qu’en acceptant d’allumer de l’encens et de vénérer le Bouddha, on fait montre de sa foi dans l’enseignement du bouddhisme, mais cela n’est pas nécessairement suffisant pour être bouddhiste. Il est bon d’allumer de l’encens et de pratiquer le culte, mais il est nécessaire de comprendre de quoi on parle exactement dans le bouddhisme.

Pourquoi dis-je cela ? 

Parce que saluer le Bouddha n’est pas considéré comme une véritable pratique du bouddhisme.

Tout le monde sait comment adorer le Dieu de la richesse, mais le Bouddha ne veut pas que les gens viennent uniquement pour l’adorer.

Si vous voulez être riche, cela ne signifie pas que vous y arriverez en adorant le Dieu de la richesse. Regardez ce qui passe dans les temples du Dieu de la richesse à l’occasion du Nouvel An chinois : il est plein de gens devant sa statue, mais en réalité, ce sont les temples qui s’enrichissent bien et pas les gens qui viennent prier.

Tout le monde aime l’argent, mais nous n’en avons jamais assez. Même le Trésor américain est à court d’argent. Qui n’est pas à court d’argent ?

Pas étonnant que le Dieu de la richesse soit vénéré par tous. Mais le bouddhisme nous enseigne que si nous voulons être riches, nous devons pratiquer la générosité, et si nous sommes disposés à offrir, nous obtiendrons naturellement de l’argent plus tard ou dans des vies futures. Nous n’avons pas besoin d’adorer le Dieu de la richesse pour avoir de l’argent. Si vous ne me croyez pas, demandez aux riches étrangers s’ils adorent notre Dieu de la richesse ou non. 

Les lamaïstes sont conscients que tout le monde aime l’argent et ils ont donc de nombreux dieux de la richesse, et les statues ont toutes sortes de couleurs : jaune, blanc, rouge, etc. 

Pensez-vous que ces dieux soient plus riches et plus puissants que le Dieu chinois de la richesse? Les lamaïstes ne manquent pas de les promouvoir largement mais savez-vous que la vie au Tibet était autrefois très difficile et que les temples de lamas souffraient souvent d’un manque d’argent ?

Le Dieu de la richesse n’est pas celui qui possède la plus grande richesse sur cette planète : la plus grande richesse sur notre planète est la terre elle-même. Si vous ne me croyez pas, vous pouvez trouver les écritures du Bodhisattva Ksitigarbha : vous saurez que notre terre contient tous les trésors du monde.

Si vous apprenez le bouddhisme, vous comprendrez que pour obtenir de l’argent, vous devez pratiquer la générosité. Cependant, il y a une chose plus importante que d’avoir de l’argent dans la vie, c’est de connaître la réalité de la vie, de comprendre le véritable moi.

Combien de temps dure la vie, combien de jours dure la vie ?

Une personne m’a dit que la vie ne dure que trois jours :

Hier, aujourd’hui, demain.

Bien que le jour et la nuit se succèdent l’une l’autre,

Hier est comme l’eau, il passe sans revenir ;

Même aujourd’hui, les choses passent ;

Demain est imminent, mais il est aussi éphémère,

Laisse tomber le passé et profite du présent…

Pour ne pas avoir de regrets demain.

Quelqu’un d’autre m’a dit que ce n’est vraiment que deux jours :

Le jour et la nuit.

On échange jour et nuit, les jours passent,

Juste de la bonne humeur et c’est comme ça que nous profitons du temps.

Une année est une année et une vie est un clin d’œil.

Le bouddhisme dit que la vie est entre deux respirations.

Dans ce monde,

Vivre avec des émotions est une tragédie

Vivre avec la raison est une comédie.

S’il n’y a pas de relief ou de paroi abrupte, on ne parle plus d’escalade,

S’il n’y a pas de douleur et d’ennuis, cela ne s’appelle pas la vie !

Appréciez le bonheur qui vous entoure, appréciez ce que vous avez…

Laissez tomber votre sac (ou toute autre chose qui vous pèse : un sentiment, un souvenir…) si vous ne pouvez pas le porter sur votre dos, prenez-le à la légère si vous ne voulez pas vous faire mal.

Et si vous n’arrivez pas à atteindre votre objectif, demandez conseil.

La vie n’est pas facile,

La vie n’est pas longue.

Pourquoi inventer d’autres problèmes inutiles ?

Entraînez-vous et ne laissez pas ce problème vous déranger uniquement pendant les dernières années qu’il vous reste.

La vie est comme un rêve. Pas un rêve, car elle est trop réelle ;

La vie est comme de l’eau. Pas de l’eau, car il y a de l’amertume dans cette eau.

Dans la vie, beaucoup de choses sont en nous-mêmes,

De nombreux sentiments résident dans l’individu, et apprendre le bouddhisme signifie être capable d’y réfléchir.

Un cœur large élargit le chemin et un petit cœur grandit dans les difficultés de la vie.

Pour être un homme, il faut être digne et travailler dur.

La vie est faite de quatre saisons : printemps, été, automne, hiver,

Bien que les quatre saisons reviennent sans cesse, le temps, lui, passe et ne reviendra pas,

Un seul millet planté au printemps peut produire dix mille graines en automne.

C’est le mérite de la générosité. Vous devez apprendre à être généreux avant d’apprendre le bouddhisme.

Donner nous apporte des bénéfices karmiques et grâce à eux nous pouvons apprendre le vrai enseignement.

En vous nourrissant des enseignements du Bouddha, votre vie sera moins pénible et plus paisible,

C’est pourquoi je veux apprendre le bouddhisme.

Partagez notre contenu sur