Menu Fermer

Histoire du roi Virudhaka

(Agama Sutra)

Autrefois le roi Pasenadi trouvait que tous les membres de la famille du Bouddha, la famille Shakya, étaient très beaux. Pour cette raison il demanda à cette famille de lui donner l’une de ses princesses pour épouse.


Malheureusement, personne dans la famille Shakya n’avait envie de se marier avec le roi Pasenadi et, pour remédier à ce problème, ils prirent une jolie esclave qu’ils envoyèrent au roi Pasenadi en prétendant qu’elle était une princesse de la dynastie Shakya. Un enfant naquit de ce mariage et le prince reçut le nom de Virudhaka. Il retournait de temps en temps auprès de la famille Shakya. Un jour, il entendit qu’ils l’appelaient dans son dos « fils esclave ». Il chercha à comprendre la signification de cette insulte et finit par apprendre la vérité.

Quand il eut vingt ans il fomenta un coup d’état, chassa son père, tua son frère et s’assit sur le trône pour devenir le roi Virudhaka. Alors il eut envie d’exterminer la famille Shakya pour se venger d’eux. Il partit avec son armée mais le Bouddha Shakyamuni apparut devant lui et il rebroussa chemin. Le lendemain il essaya de repartir à la guerre avec ses soldats, mais le Bouddha apparut encore et il retourna de nouveau en arrière. Ce jour-là, il promit que si le Bouddha apparaissait encore le lendemain devant lui, il renoncerait à son entreprise. Mais le troisième jour le Bouddha n’était plus là et le roi envahit le royaume de la famille Shakya et massacra tout le monde.

Les disciples du Bouddha Shakyamuni voulurent savoir les raisons de cette haine et soif de vengeance de la part du roi Virudhaka envers la famille du Bouddha.

Alors le Bouddha leur dit :

« Il y a de très nombreux kalpas, un village se trouvait au bord d’un lac. Un jour le lac sécha et tous les poissons qui y vivaient souffrirent beaucoup au soleil. Les villageois, au lieu de les aider en les amenant à la rivière qui se trouvait à côté, firent alors une grande fête et ils les mangèrent tous.

Aujourd’hui ces poissons sont les soldats du roi Virudhaka qui, à cette époque lointaine, était leur chef. Les villageois, quant à eux, sont devenus membres de la famille Shakya. C’est pour ça que le roi Virudhaka et ses soldats ressentirent autant de haine et les massacrèrent tous. »

Et le Bouddha rajouta :

« A cause de ce qu’ils ont fait, dans sept jours le roi Virudhaka et ses soldats se retrouveront pris dans une grande tempête en traversant un fleuve et ils se noieront tous. »

Cette histoire nous apprend que la loi de karma est une réalité. Aujourd’hui on mange pour se faire plaisir, mais plus tard nous nous ferons manger à notre tour et, si nous tuons beaucoup d’êtres sensibles, notre vie s’en verra raccourcie.

Rappelons-nous que, dans l’histoire du petit moine, ce dernier avait pu allonger sa vie en sauvant des fourmis de la noyade. De même, le roi de cette histoire, en massacrant toute une famille, dut rencontrer la mort sept jours plus tard.

Faites très attention à vos actes. Au reste, je vous recommande d’être végétariens.

Pour finir, notons que la famille Shakya ne ressentait pas de haine envers le roi Virudhaka et ses soldats parce qu’ils savaient qu’il s’agissait bien d’une conséquence de leurs actes précédents, de leur karma, et le Bouddha avait déjà prédit ce qui allait se passer. Ainsi, ils ne risquent pas de tuer encore le roi Virudhaka et ses soldats dans une prochaine vie et ils ont mis fin à la mauvaise relation karmique qu’il y avait avec eux. En effet, savoir pardonner nous libère du mauvais karma, de la haine et du cercle vicieux de la vengeance perpétuelle.

Partagez notre contenu sur