Menu Fermer

Générosité sans peur

(Le Sutra des six paramitas)

Un grand boddhisattva illuminé qui pratiquait la générosité, dépensa tout son argent pour aider les gens dans le besoin. La lumière de son corps devint alors tellement forte que même le dieu Indra l’aperçut. Soudainement, il eut peur que ce boddhisattva, s’il décidait de monter dans sa terre céleste après sa mort, pourrait prendre son trône.

Indra se présenta alors devant lui et créa une illusion de l’enfer. Il lui dit :

« Vois-tu tous ces gens qui souffrent en enfer ? Ils se sont retrouvés là-bas parce qu’ils ont été trop généreux. Est-tu sûr de vouloir continuer à faire ce que tu faisais jusqu’à maintenant ? »

Le boddhisattva lui répondit :

« Je ne crois pas du tout à vos paroles. »

Mais Indra continua :

« Si tu ne me crois pas, demande donc un peu à ces êtres qui souffrent en enfer ! »

Le boddhisattva se tourna alors vers l’une de ces personnes :

« Qu’est-ce que vous avez fait pour en arriver là ? »

Et la personne de répondre :

« J’étais trop généreux dans la vie et c’est pour ça que je me suis retrouvé en enfer. »

Le boddhisattva lui demanda :

« Et les gens que tu as aidés, ils sont où maintenant ? »

La personne répondit :

« Ils sont tous montés au ciel. »

Alors le boddhisattva dit :

« Dans ce cas je vais continuer de faire ce que je faisais parce que, de cette manière, tous les gens que j’aiderai iront dans un paradis. »

Indra insista :

« Pourquoi es-tu prêt à sacrifier ton propre avenir pour aider les autres ? »

Et le boddhisattva de répondre :

« J’ai un seul objectif : que tout le monde sorte de la souffrance. J’aimerais que tous les êtres obtiennent la sagesse de l’illumination et la sagesse de la libération. »

En entendant cela, Indra le salua de façon très respectueuse et lui demanda pardon pour ce mensonge auquel l’avait poussé sa jalousie. Il lui confirma également que celui qui pratiquait la générosité était capable d’aller au moins dans un paradis céleste après sa mort.

Ce boddhisattva devint plus tard le bouddha que nous connaissons sous le nom du Bouddha Shakyamuni.

Dans les sutras on dit souvent qu’il faut pratiquer la générosité. Il existe trois formes de générosité : aider les autres avec de l’argent ou leur offrir toute autre aide matérielle, leur enseigner le bouddhisme, c’est-à-dire propager l’enseignement et, enfin, faire en sorte que les gens ressentent de la sympathie envers nous et n’éprouvent pas de peur.

En conclusion, si vous voulez devenir bouddha un jour, le premier pas est de commencer à pratiquer la générosité.

Partagez notre contenu sur