Menu Fermer

L’histoire de la nonne en colère

(Jataka)

Un jour le Bouddha Shakyamuni et ses mille deux cent cinquante grands disciples furent invités par le roi Pasenadi pour un grand repas dans son palais. Ils s’y rendirent accompagnés par beaucoup de dieux célestes parmi lesquels se trouvait aussi Indra.

Mais quand le Bouddha voulut entrer dans le palais du roi Pasenadi, une nonne qui avait attaché une petite bassine sous ses vêtements afin de faire croire à tout le monde qu’elle était enceinte, se présenta devant lui. Elle déclara devant tous que le Bouddha Shakyamuni était son mari et qu’elle était enceinte de lui. Elle rajouta que le Bouddha était un très mauvais mari parce qu’il ne lui procurait pas de vêtements et de nourriture et qu’il ne voulait pas s’occuper de leur futur bébé. Alors certains se mirent à douter du Bouddha et de son comportement. Cependant le Bouddha sourit et Indra comprit tout de suite que le Bouddha voulait expliquer l’enseignement. Par conséquent, Indra, en se transforma en petite souris, rentra sous les vêtements de cette nonne et avec ses dents rongea les ficelles afin que la bassine tombât par terre. Ainsi tout le monde put voir que cette nonne n’était pas enceinte et elle avait donc calomnié le Bouddha.

Le roi Pasenadi se mit très en colère et voulut l’enterrer vivante. Cependant le Bouddha l’empêcha de commettre ce crime et commença à expliquer :

« Il y a beaucoup de kalpas un marchand vendait beaucoup de perles. Une dame se présenta devant lui et commença à négocier le prix. Tout d’un coup un jeune homme vint proposer deux fois plus d’argent que cette dame et acquit ainsi toutes les perles. Alors la dame s’est mise très en colère. Elle a dit au jeune homme qu’il l’avait empêchée de négocier le prix des perles et elle lui demanda qu’il lui les donne. Elle le menaça que dans le cas contraire elle allait le calomnier. »

Le Bouddha dit :

« Aujourd’hui cette dame est notre nonne et le garçon qui a acheté toutes les perles c’est moi. »

Après l’explication tout le monde comprit pourquoi cette nonne avait autant de colère contre le Bouddha.

De cette histoire nous pouvons tirer deux conclusions : la première est que si on n’a pas ce dont on a envie et on se met en colère à cause de ça, on va créer de mauvaises relations karmiques avec les autres et on va augmenter les chances d’aller en enfer. Dans notre exemple cette dame calomnia un bouddha et la conséquence karmique en était qu’elle irait surement en enfer.

La deuxième conclusion est que le karma nous accompagne de vie en vie et dès que les conditions nécessaires seront réunies, les graines karmiques donneront leurs fruits. Si on a semé de bonnes graines avec les autres et on les rencontre dans cette vie, alors sans savoir pourquoi ils auront immédiatement de la sympathie pour nous. Dans le cas contraire, une personne avec laquelle on a une mauvaise relation karmique nous détestera dès le premier regard. Rien n’arrive par hasard. Voilà pourquoi nous devons pratiquer autant que possible la générosité avec les gens et éviter de se mettre en colère.

Partagez notre contenu sur