Menu Fermer

Les préceptes du bouddhisme

Les 5 préceptes de base que chaque personne devrait observer afin de pouvoir se réincarner de nouveau en tant qu’être humain:

1. Ne pas tuer d’êtres humains.
2. Ne pas voler.
3. Ne pas entretenir de relations sexuelles inappropriées. Une relation sexuelle appropriée se fonde sur une vie de couple portée par une fidélité mutuelle, ou bien, dans les pays qui l’autorisent, sur le principe de la polygamie. Toute autre relation sexuelle (orgie, inceste, échangisme, zoophilie, multiplicité des partenaires sexuels…) est considérée comme inappropriée.
4. Ne pas mentir. Est considéré comme mensonge le fait de dire quelque chose qui n’est pas vrai, de cacher à autrui quelque chose qui pourrait lui éviter un danger ou de raconter à deux personnes différentes deux versions différentes d’un même fait.
5. Ne pas prendre de substance qui altère l’esprit et le corps (alcool – sauf évaporé –, cigarette, drogue).


Les 10 préceptes principaux des bodhisattvas qui devraient être observer par tous ceux qui veulent avancer vers l’illumination et vers la bouddhéité:

1. Ne pas tuer d’êtres vivants ni demander à autrui d’en tuer pour soi.
2. Ne pas voler ni demander à autrui de voler pour soi.
3. Ne pas entretenir de relations sexuelles inappropriées. Un bodhisattva est autorisé à avoir des relations sexuelles dans les limites de ce qui est approprié selon le bouddhisme (cf les 5 préceptes). En revanche, toute relation sexuelle inappropriée est interdite, ainsi que le simple désir d’avoir ce genre de relation : le seul désir d’avoir une relation sexuelle inappropriée est déjà un viol du précepte.
4. Ne pas mentir. Est considéré comme mensonge le fait de dire quelque chose qui n’est pas vrai, de cacher à autrui quelque chose qui pourrait lui éviter un danger, de raconter à deux personnes différentes deux versions différentes d’un même fait et de demander à autrui de mentir pour soi
5. Ne pas prendre de substance qui altère l’esprit et le corps : alcool – sauf si les vapeurs se sont évaporées –, cigarette, drogue.
6. Médisance envers les moines. Il est interdit de dire du mal des autres moines. On peut souligner certains de leurs torts ou certaines de leurs erreurs, mais les critiquer en tant que personnes ou les injurier est proscrit.
7. Ne pas manifester d’orgueil, c’est-à-dire ne pas chercher, d’une manière ou d’une autre, à se montrer supérieur à autrui.
8. L’avarice. Certaines personnes sont avares de leur argent, de leurs biens. D’autres sont avares de leurs connaissances (en particulier ici, leurs connaissances au sujet du véritable enseignement du Bouddha). Toute forme d’avarice est interdite. Est considérée en outre comme avarice le fait de vendre des choses de piètre qualité en prétendant que ce sont des choses de bonne qualité.
9. Ne pas se mettre en colère. Se mettre facilement en colère ou chercher à provoquer la colère d’autrui, en l’insultant par exemple, ou en le frappant, est proscrit.
10. Diffamer contre les 3 trésors(Bouddha;Dharma; Sanga) . Divulguer, avant d’avoir vérifié, l’idée que les trois trésors sont des concepts erronés.

Partagez notre contenu sur